Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD (cannabidiol) fait des émules dans le domaine thérapeutique. Il connait aujourd’hui, à travers le monde, un vif intérêt sur le plan international. Cette molécule rencontre un succès retentissant auprès des amateurs de médecine alternative mais aussi de la part de la communauté scientifique qui s’active dans ses recherches sur ce cannabinoïde.

Le cannabis est souvent vu comme une plante récréative et psychoactive, qui rencontre dans différents pays une illégalité stricte ou dans d’autres, une dépénalisation. Mais là n’est pas le sujet de cette page qui a vocation à vous renseigner sur ce qu’est le CBD.

Le CBD en profondeur

Le CBD est une cannabinoïde (un groupe de substances chimiques qui activent les récepteurs au cannabis chez l’humain et les animaux) que l’on trouve dans le cannabis.  Contrairement au THC (Tétrahydrocannabinol) qui provoque les effets dans le psychisme de part ses propriétés psychoactives, le CBD quant à lui, contre les effets du THC et optimise les vertus médicinales de la plante.

Le CBD est trouvé dans le cannabis en principe à une plus faible dose que le THC. Le cannabis possède des vertus médicinales qui sont pour le moins effacées par la puissance que peut produire le THC. Mais le CBD comme tous les cannabinoïdes, agit sur les récepteurs contenus dans le corps humain et permet ainsi d’activer la réponse aux propriétés médicinales.

Les effets du CBD

Des plantes contenant un plus haut taux de CBD ont été créées avec un taux de THC inférieur à 1%. Le CBD lorsqu’il est présent en plus grande quantité et vu et son effet contrant le THC, permet au consommateur à vocation médicale de pouvoir être épargné des effets psychoactifs tout en pouvant vaquer à ses occupations quotidiennes.

Par ailleurs, le CBD n’agit pas sur les mêmes récepteurs que le THC, il bloque l’enzyme « euphorisante ».

Les vertus médicinales du CBD

Le CBD a des effets thérapeutiques reconnus, depuis longtemps. Mais ce n’est qu’en 2018 qu’un médicament contre l’épilepsie à été mis sur le marché américain. Le CBD fait actuellement sujet d’étude pour des maladies de type nerveux, psychologique ou psychiatrique comme : la maladie de Parkinson, la sclérose en plaque, l’autisme, la schizophrénie, la fibromyalgie ou encore les troubles du sommeil. Les études sur le CBD n’ont pas finies de prouver la puissance phénoménale de ce cannabinoïde. Le cannabidiol est déjà utilisé contre les convulsions, les inflammations, le stress ainsi que pour inhiber les cellules cancéreuses (source).

Le CBD n’est pas exempt d’effets secondaires car comme tout lipophile, il s’accumule dans le système nerveux et peut provoquer somnolence, diarrhées…